Pour mieux comprendre l’âme (article 3)

On peut parler de l’âme comme étant le Fils du Père et de la Mère (Esprit-Matière) qui est appelé à révéler la qualité d’amour.

L’âme peut être considérée comme le principe de l’intelligence. Une intelligence dont les caractéristiques sont la conscience mentale, qui, à son tour, se démontre comme le pouvoir d’analyser, de discerner, de séparer, de distinguer, de choisir ou de rejeter, avec tout ce qu’impliquent ces termes.

L’âme est consciente par sa nature même dans trois directions. Elle est consciente de ce qui est supérieur, elle est consciente du groupe et elle est soi consciente. La conscience de soi est amenée à maturité par les expériences successives de l’être humain. L’aspect de conscience de groupe maintient l’état de conscience humain, mais il s’y ajoute la connaissance consciente de la nature distincte de l’âme qui se développe progressivement ; sa conscience est alors la conscience d’amour, de qualité d’esprit dans ses relations.

L’union avec l’âme est une expérience intérieure individuelle qui a pour résultat une expansion de conscience.

Action de l’âme : Plus votre âme vous saisit, et plus votre mental s’éveillera et les sentiments (compris dans le sens personnel) s’évanouiront.

C’est l’âme qui dissipe l’illusion, par l’emploi de la faculté de l’intuition. C’est le mental illuminé qui dissipe le mirage.

Âme et pays d’incarnation : En s’incarnant, les âmes choisissent le milieu favorable et l’endroit où elles peuvent se développer et progresser. Elles discernent immédiatement le pays où apprendre les leçons dont elles ont besoin.

Au sujet de la souffrance de l’âme : La souffrance de l’âme lorsque la personnalité dévie du droit chemin n’est qu’une façon de parler symbolique. Il n’y a ni douleur ni vraie souffrance, et souvent pas même de connaissance de l’événement, parce que la vibration n’est pas assez élevée pour pénétrer le lieu élevé où demeure l’âme. Dans les cas où l’âme est impressionnée, elle éprouve, si j’ose m’exprimer ainsi, un sentiment d’occasion perdue, donc de frustration, mais rien de plus, car la patience de l’âme est illimitée.

Au sujet des crises de l’âme :… les crises de l’âme sont des expansions qui s’enregistrent sous forme d’influx de lumière et d’amour. Elles sont mentalement des crises reconnues d’inclusivité. Elles vous conduisent et vous préparent à de plus vastes expansions ultérieures que nous appelons des initiations.

Comment prouver l’existence de l’âme : C’est parmi les penseurs de la race que surgira la première reconnaissance certaine de l’âme ; cet événement sera le résultat de l’étude et de l’analyse, par les psychologues, de la nature du génie et de la signification du travail créateur. Le fait de l’âme sera finalement prouvé par l’étude de la lumière, des radiations et d’une prochaine évolution dans les particules de lumière. L’un des faits intéressants actuels et l’un des facteurs qui serviront finalement le travail de démonstration de l’existence de l’âme sont la grande quantité de communications, d’écrits inspirés et de messages télépathiques qui inondent le monde.

Tiré des enseignements d’A.A. Bailey

Pascal St-Denis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s