Mieux comprendre l’expérience de vie (article 6) 

La loi de Renaissance cache le secret de la crise présente. Des groupes d’âmes viennent ensemble pour s’acquitter d’un certain karma encouru au temps passé. Les hommes présentent une infinie diversité, mais, dans chaque vie, une tendance domine, vers laquelle se dirigent toutes les énergies de leur nature. Un jour vient toutefois où l’âme s’éveille à la nécessité de dominer la situation et d’affirmer son autorité. Toutes les âmes s’incarnent et se réincarnent selon la Loi de Renaissance. Chaque existence n’est pas seulement une récapitulation de l’expérience de la vie, mais la reprise d’anciennes obligations qui offrent l’occasion de payer certaines dettes. Elle donne une chance de progresser en éveillant des qualités profondément enfouies.  Ceci donne à l’homme l’explication de ce qui le conditionne et le fait ce qu’il est. Telle est la loi qui mérite d’être reconnue. Les fondations de la nouvelle psychologie doivent inévitablement se construire sur la prémisse que pour l’homme, l’incarnation présente ne représente pas la seule occasion d’avancement. Le principe de la réincarnation doit être accepté et on s’apercevra qu’elle constitue en elle-même un instrument majeur de libération dans n’importe quel moment de crise existentielle. Le fait de savoir qu’il y aura d’autres chances d’atteindre un but et de vivre certaines expériences peut apporter du calme et de l’espoir à de nombreux esprits agités.

Pratiquement tout l’enseignement donné au sujet de la réincarnation insiste sur le côté matériel et phénoménal, bien qu’il y ait toujours eu une référence plus ou moins incertaine aux gains spirituels acquis qui s’établissent d’incarnation en incarnation. Le sujet tout entier de la réincarnation est peu compris à l’heure actuelle. Sa présentation moderne et l’accent qui fut mis si fortement sur de petits détails sans importance ont déformé la véritable signification du processus. Celui qui est conscient de sa véritable nature sait qu’il est possible de maximiser chacune de ses expériences terrestres. Il comprend que le véritable enjeu dépasse les gains entourant la personnalité et l’ambiance matérielle qui s’y rattache. Il s’attarde à tout ce qui donne de l’expansion à sa conscience ; il pense en terme « d’ÉVOLUTION ».

Par exemple, une maladie permet à un aspirant de faire un bond évolutif prodigieux si cette dernière l’aide à briser des clivages[1] qui le rapprochent de sa véritable identité. Le gain évolutif produit par une expérience similaire, mais sans prise de conscience et sans correctifs apporte des résultats minimes par rapport à l’aspirant qui a épuré sa conscience. Même si les situations nous semblent extrêmes et sans issues, il est important que nous sachions qu’il y a toujours un gain évolutif qui se trouve à notre portée.

Tiré des enseignements d’A.A. Bailey

Pascal St-Denis

[1] Clivage : voyez-le comme une coexistence à l’intérieur de soi-même de deux potentialités contradictoires, l’une prédisposant à tenir compte de la réalité alors que l’autre cherche à nier cette même réalité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s