Les entités, les guides et les anges. (article 5)

LES DANGERS associés aux FORCES SUBTILES.

Les difficultés associées aux forces subtiles surgissent de 3 manières :

1)         L’ignorance de l’étudiant moyen quant à la nature de ces forces et du personnel des groupes sur les plans plus subtils. On peut dire que l’individu est une victime, en ce sens qu’il commence, par son aspiration, à solliciter l’énergie de ces plans, mais que son ignorance lui enlève toute forme de discernement concernant l’offre qui vient de ce même monde. 

2)         Le risque de révéler plus qu’il serait sage dans une publication exotérique. Que pensez-vous, par exemple, de l’information concernant la kundalini qui incite les gens à faire certains exercices ? La montée de la kundalini s’exécute normalement lorsqu’un individu atteint l’apogée de son évolution. Toute tentative qui ne respecte pas cette condition joue littéralement avec le feu. La kundalini est la montée des 3 feux vers le centre coronal dont le but est de fusionner les deux chakras de volonté. Il arrive que l’un des feux ait commencé son ascension. Cela n’est pas dangereux en soi.

3)         Un risque occulte qui est peu compris par le non-initié. Cela réside dans le fait que dans la concentration de pensée qui survient nécessairement en discutant ces problèmes, des flots de pensées sont mis en mouvement. Des courants sont contactés et des formes pensées sont mises en circulation et attirent l’attention de ceux qui sont impliqués, ce qui peut amener de temps en temps d’indésirables résultats.

Ces groupes d’entités peuvent être triplement différenciés :

1)         Les groupes d’êtres désincarnés, sur les plans émotionnels ou mentaux.

2)         Les Dévas, individuellement ou en groupes.

3)         La Fraternité des ténèbres.

Les dangers proviennent d’une triple condition des corps. Ce peut être le résultat de la méditation, d’une distorsion ou d’une déviation plus ou moins importante de la part de l’individu concerné. Ces conditions sont :

1)         Une condition négative qui rend les trois corps de la personnalité réceptifs et calmes, et par conséquent exposés a l’attaque des observateurs qui résident sur d’autres plans.

2)         Une condition de témérité. En utilisant certains mantras, l’étudiant est entraîné vers certains groupes d’entités des plans émotionnels ou mentaux qui font de lui, à cause de son ignorance, la cible de leurs attaques et le jouet de leurs instincts destructeurs.

3)         Une condition contraire à ce qui est énoncé plus haut rend un homme positif ; ce qui fait de lui un canal pour la force ou le pouvoir. Quand ceci est le cas, l’homme se met à manier les énergies sous la règle ou la loi occulte. Ce faisant, il devient intéressant pour ceux qui luttent contre les Frères de Lumière. La première et la seconde condition résultent d’un déséquilibre ou d’une méditation pratiquée avec imprudence et ignorance. La dernière est fréquemment la rançon du succès.

À suivre….

Inspiré des écrits d’A. A. Bailey.

Pascal St-Denis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s