Comprendre le corps astral (article 3)

Le corps physique se fait sentir quand il ne fonctionne pas parfaitement ou quand l’un ou l’autre de ses appétits demande à être satisfait. La situation est tout autre quand il s’agit du corps astral qui est le véhicule où se joue l’expérience de la majorité des hommes. Rares sont ceux qui ne passent pas la plus grande partie de leur vie consciente à noter les réactions de ce corps et à vibrer entre deux pôles : bonheur et malheur, satisfaction et insatisfaction, assurance et doute, courage et peur. Cela signifie que la force inhérente au véhicule émotif régit l’expression de la vie et façonne l’expérience de l’âme incarnée. Il nous est donc utile de chercher à comprendre ces forces en identifiant leur origine et leurs réactions sur l’homme. Celui qui vit à partir du corps astral répondra fortement à ce qui est désirable plutôt qu’à ce qui se veut raisonnable.

L’homme commun est tel que le font ses désirs. Plus tard, l’homme est telles que sont ses pensées. Le corps astral, avec ses désirs et ses appétits, ses humeurs variables, ses sentiments et ses émotions influencent le corps physique par les forces attractives qui passent à travers l’homme et le guident ainsi infailliblement à réaliser ses désirs. Si les désirs prédominent et sont dirigés vers des objectifs matériels, on verra un homme aux forts appétits, dont les efforts sont orientés uniquement vers la satisfaction des sens. Si les désirs portent au confort et au bonheur, on observe un homme sensuel, aimant le plaisir et la beauté, dont les efforts tendent à des buts égoïstes. Il en est ainsi de toute la gamme des désirs, bons, mauvais, indifférents jusqu’à ce que se produise la réorientation des énergies astrales vers des objectifs différents.

Tout être humain tire du plus grand Tout assez d’énergie astrale pour construire son propre corps astral. Ce dernier réagit à la note particulière de cet être, coloré de sa propre qualité et limité par son degré d’évolution. Cela forme un cercle infranchissable qui définit les limites de la réaction émotionnelle par rapport à l’expérience de vie. Bien que nous ayons appris que les sept chakras habitent le corps éthérique, il faut aussi comprendre que dans le corps astral se trouvent les contreparties de ces chakras qui assurent une continuité d’un corps à l’autre.

L’étude du corps émotif de l’être humain est plus facile si l’on s’attarde aux expressions les plus communes. C’est en observant les effets et en cherchant à les maîtriser que l’homme arrive à la connaissance de soi. Par exemple, la peur est la manifestation la plus commune de l’activité astrale. Nous la retrouvons dans pratiquement l’ensemble des expériences émotives de l’homme.

À suivre ; les principales formes de peurs.

Inspiré des textes d’A.A. Bailey

Pascal St-Denis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s