Karma et Réincarnation,

Enseignements intéressants sur ces sujets même si cela peut sembler abstrus.

Karma est la somme totale de nos actes, à la fois dans la vie présente et les vies passées. il est de trois sortes :     Sanchita karma, Prarabdha karma et Agami karma

Sanchita karma comprend tous les mérites et démérites accumulés dans la précédente et toutes les vies antérieures.

La partie de Sanchita karma destinée à influencer la vie humaine dans une incarnation donnée ou la présente, s’appelle Prarabaha.

La troisième sorte de karma est le résultat des mérites ou démérites des actes présents. Agami s’étend à toutes vos paroles, vos pensées et vos actes. Ce que vous pensez, ce que vous dites, ce que vous faites, ainsi que les résultats de vos pensées, paroles et actes, sur vous-mêmes, et sur ceux que cela peut affecter, tombe dans la catégorie du karma présent, qui ne manquera pas de faire pencher la balance de votre vie vers le bien ou le mal dans votre futur développement.

Le karma des monades individuelles. Il est à lui seul un sujet vaste et complexe, qui peut être divisé, pour le cycle particulier du globe Terre, en :

  1. Karma mondial (les sept races racines).
  2. Karma racial, ou destinée et dessein de chaque race-racine.
  3. Karma de sous-race, car chaque sous-race doit exécuter sa propre destinée.
  4. Karma national.
  5. Karma familial.
  6. Karma individuel.

Toutes ces différentes sortes de karma sont mêlées et interdépendantes, de façon inconcevable et inextricable pour l’homme.

Agami : Les actions corporelles bonnes ou mauvaises accomplies après l’acquisition de la connaissance de discernement.

Sanchita : Les actions accomplies précédemment, servant de semence dans les naissances innombrables ; l’accumulation des actions précédentes conservée.

Prarabdha : – Les actions de ce corps (naissance) qui donnent plaisir ou douleur dans cette vie seulement.

Karma. Il faut se souvenir que dans toute action de l’homme l’influence de son karma antérieur constitue un élément important. Dans l’accomplissement de chaque action, nous dit Sri Krishna, il existe cinq facteurs essentiels. :

L’acteur, sa volonté déterminée, l’instrument pour commettre l’acte, telles les mains, la langue, etc., leurs usages et l’influence de la conduite antécédente.

Le travail que fait un homme avec son corps, ses paroles ou son intellect, qu’il soit juste ou injuste, engage ces cinq facteurs essentiels dans l’exécution de l’acte.

Ces cinq éléments essentiels du karma sont divisés en 2 groupes : 1. l’action présente de l’homme (comprenant les quatre premiers facteurs essentiels) et 2, le résultat de son action passée (qui forme le cinquième).

En même temps, il faut remarquer que le résultat de l’existence humaine n’est pas le travail d’un jour ou d’un cycle. C’est l’agrégat de la somme d’actions commises pendant d’innombrables existences antérieures. Chaque action peut en elle-même être très faible, comme les plus petits filaments du coton, tel que des centaines d’entre eux puissent s’envoler d’un seul souffle ; cependant, de tels filaments étroitement serrés et torsadés ensemble forment une corde, si lourde et si forte qu’on peut l’employer pour tirer des éléphants et de grands bateaux, de sorte que les articles du karma de l’homme, si insignifiants soient-ils chacun, se combineraient cependant étroitement par le processus de concrétion et formeraient une formidable corde pouvant influencer sa conduite en bien ou en mal.

Tiré de : Un traité sur le feu cosmique page anglaise 471.

Pascal St-Denis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s