À la découverte de nos tendances lourdes (article 3 de 5)

Je reviens sur le fait que lorsque l’homme rend le monde extérieur responsable de ses réactions, il prend une voie d’évitement qui « oblige » sa conscience à se satisfaire d’un soulagement passager. C’est un réflexe que partagent beaucoup de gens, car il répond à un besoin immédiat de solution. Pour eux, le parcours est un éternel recommencement, car la conscience est contrainte à plus ou moins grande échelle à subir des solutions illusoires. Le danger, dans ce type de comportement, vient du fait que ces solutions illusoires s’agglutinent et créent un écran tellement dense que l’homme confond vérité et illusion, et ce, au point de donner à cette dernière la force de l’autre. Comme dans tout processus, il existe des différences fondamentales entre se tenir responsable de nos réactions émotives et celui de pointer tout le monde du doigt. Comme toute réaction est directement reliée à la conscience, cette dernière devient la matrice qui définit la nature de la réaction et de la réponse[1] que nous sommes susceptibles d’avoir. En explorant l’expérience humaine, sans tenir compte de tous les éléments qui la personnalisent, deux voies parallèles dénotent une tendance générale, responsable ou non, conscient ou inconscient. Dans les deux cas, la responsabilité change parce que la conscience n’a pas la même ouverture.

Identifier une tendance lourde peut paraître difficile si l’on s’arrête à l’idée que le germe initial vient de vies antérieures, mais du point de vue de l’évolution de la conscience, nous transportons le bagage psychique de nos expériences bien qu’une infime partie soit appelée à s’activer dans une incarnation donnée. Même si l’origine d’un germe[2] émotif vient d’une autre incarnation et qu’il se trouve profondément enfoui dans l’inconscient, il arrive fréquemment que des événements de la vie courante lui redonnent vie produisant ainsi son lot d’effets. Un facteur aide à dépister une tendance lourde; il s’agit de la démesure. Il vous arrive sûrement d’être témoins ou même d’être l’auteur de réactions émotives qui laissent votre entourage perplexe lorsqu’il tente d’en établir le bien-fondé: une peur, une colère, une peine, une tristesse, une angoisse, un orgueil ou encore, une vision défaitisme dont le dénominateur commun est une réaction émotive démesurée à un événement quelconque. Lorsque ces réactions se répètent au fil du temps, il arrive qu’ils prennent l’allure d’un trait de caractère[3] qui colore fortement la personnalité d’un individu. On dira alors de lui qu’il est un anxieux, un inquiet, un possessif, un colérique, un renfermé, un angoissé, un orgueilleux ou autres qualificatifs qui définissent une personnalité. La réaction devient si prévisible qu’elle est davantage perçue comme une attitude plutôt qu’une émotion. Le fait de démontrer une vulnérabilité excessive et répétitive à certains types d’événements peut laisser croire à l’existence d’une tendance lourde.

[1] 3 termes, 3 significations : impact, réaction et réponse. Pour le besoin de la cause, il faut noter les subtiles différences d’interprétations qui vous permettront de discerner l’ordre chronologique du processus lors d’une expérience émotive quelconque. Voyons l’impact comme étant la reconnaissance d’un événement par la conscience, la réaction comme étant l’effet qu’elle provoque en nous et la réponse comme étant la forme intériorisée ou extériorisée que nous lui donnons.

[2] État psychique vibratoire qui rassemble sous une même identité de multiples expériences de vies.

[3] Le caractère d’une personne résume la manière dont elle réagit habituellement dans une situation donnée. On dit alors qu’elle possède tel ou tel trait de caractère. Par exemple, on dit d’une personne qui aime faire plaisir aux autres qu’elle est généreuse, altruiste. Quelqu’un qui tient rigueur aux autres pendant longtemps de leurs griefs à son encontre sera qualifié de rancunier.

Pascal St-Denis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s