Pour mieux comprendre l’âme (article 5)

La conscience qu’a l’âme de la personnalité : L’âme a très peu conscience de la nature de la personnalité, de ses dispositions et de ses idées. L’âme peut être consciente des limitations de la personnalité et des barrières qui s’opposent à l’afflux de son énergie, mais les détails sont sans intérêt pour elle.

Le sens des responsabilités est l’une des premières indications, chez l’individu, que l’âme est éveillée. Actuellement l’âme de l’humanité est aussi en train de s’éveiller d’où les indices suivants :

  1. Le développement de sociétés, organisations et mouvements de masse, pour le progrès de l’humanité en tous lieux.
  2. L’intérêt grandissant de la masse pour le bien commun. Jusqu’ici, la couche supérieure de la société s’y était intéressée pour des raisons égoïstes d’autoprotection, ou à cause d’un paternalisme inné. L’intelligentsia et les professions libérales ont examiné et étudié le bien public, par intérêt mental et scientifique. Ils s’appuyaient sur une base matérielle. La classe moyenne inférieure a naturellement partagé ce même intérêt, du point de vue des bénéfices financiers et commerciaux. Aujourd’hui, cet intérêt se trouve dans les classes les plus basses de l’ordre social, et toutes les classes sont vivement sensibles et éveillées au bien général, national, racial ou international. Ceci est très satisfaisant ; c’est un signe encourageant.
  3. L’effort philanthropique et humanitaire culmine, parallèlement aux cruautés, haines, anomalies, engendrées par des idéologies nationales exaspérées, l’agressivité et l’ambition, dans la vie de tous les peuples.
  4. L’éducation devient rapidement un effort de masse et les enfants de tous les pays, du haut en bas de l’échelle sociale, sont formés intellectuellement comme ils ne l’ont jamais été. Évidemment, cet effort est fait surtout pour leur permettre de satisfaire aux conditions matérielles et nationales, pour qu’ils soient utiles à l’État, et non une charge économique pour celui-ci. Le résultat général, néanmoins, est dans la ligne du plan évolutif et, sans aucun doute, il est bon.
  5. Les dirigeants reconnaissent de plus en plus que l’homme de la rue est un élément dont il faut tenir compte dans les affaires mondiales. Il est atteint de tous côtés par la presse et la radio ; il est assez intelligent aujourd’hui et assez intéressé pour tenter de se faire une opinion personnelle, et arriver à ses propres conclusions. C’est un état encore embryonnaire, mais les indices de cet effort existent indubitablement. L’âme de l’humanité est en train de s’éveiller et les conditions actuelles peuvent être considérées comme temporaires.

Tiré des enseignements d’A.A. Bailey

Pascal St-Denis

Blog: pascalstdenis.com

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s