Les grandes qualités. Une rétrospective.

Avant d’attaquer les deux dernières qualités, une petite rétrospective peut être profitable. Le but de cet exposé sur les grandes qualités est d’optimiser la démarche personnelle de chacun. À l’intérieur de chacun de nos plans de vie, nous avons un travail d’épuration à faire. L’intégration graduelle et évolutive des grandes qualités sert admirablement bien cette tâche. Parce qu’elles évoluent, il est normal qu’il faille trouver une manière plus spirituelle de les définir. Ainsi, l’équilibre au point de vue physique oriente nos efforts vers une conscience nette du rôle du corps, c’est-à-dire un instrument d’évolution. Du point de vue émotif, il favorise une manifestation idéale du corps astral ou de désir. Au niveau mental, il devient une ouverture au conscient, à l’ordre universel. Il amène une perception de plus en plus ajustée du processus évolutif. En tout, l’équilibre est la résonnance juste de nos actions. Il favorise l’action évolutive, bénéfique, purificatrice, juste et dynamique.

L’absence de passion, une qualité ou une attitude à développer diront certains. Peu importe, l’absence de passion permet d’atteindre une quiétude émotive qui donne au corps astral le potentiel de se soumettre à son supérieur, l’âme. Elle transforme l’amour du petit soi pour le non-soi en un amour spirituel qui s’accorde aux exigences de l’âme.

Le discernement, une qualité qui par la justesse des choix qu’elle apporte minimise les erreurs et éclaire le chemin du retour vers l’âme. Elle développe la capacité de percevoir la juste vibration des situations et d’en faire une sélection adéquate.

L’équilibre, l’absence de passion et le discernement possèdent un lien direct avec les chakras inférieurs (coccyx, sacré, plexus solaire) qui servent au développement de la personnalité. Les deux dernières qualités que je développerai sont plutôt au service de l’âme. Le détachement et l’amour sont associés aux chakras de la gorge et du cœur et qui servent de tremplin à la manifestation de l’âme.

Les qualités et les clés.

L’équilibre, la clé de l’action juste
L’absence de passion, la clé du motif juste
Le discernement, la clé du juste choix
Le détachement, la clé de la libération
L’amour, la clé de l’évolution.

À suivre : le détachement.

Pascal St-Denis

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s