Le pouvoir de conscientisation de la maladie (article 3de3)

Dans l’article précédent, dans la recherche des causes de maladies, j’ai d’abord porté l’attention sur les échanges chimiques. Je voudrais que vous notiez que le terme « chimique » implique l’état des minéraux, hormones, vitamines, etc. En fait, j’utilise ce terme pour désigner tout ce que la science est susceptible de mesurer pour expliquer les anomalies qui conduisent aux maladies ou désordres physiques.

Il reste à explorer et à mieux comprendre le monde des échanges psychiques et électriques. Le sujet est vaste et pour cette raison, je vais utiliser un simple exemple comme la grippe pour élargir notre horizon des causes. Généralement, lorsque nous sommes aux prises avec la grippe, on se contente d’identifier des irritants extérieurs susceptibles d’en être la cause. Un coup de froid ou un microbe que j’ai attrapé de je ne sais qui sont des causes le plus souvent mentionnées.

Pour ce qui est des causes que je nomme « psychiques », je vais résumer un passage d’A.A.Bailey qui donne de bons indices sur le sujet.

« Je voudrais dire quelques mots des causes de troubles les plus fréquentes : les Soucis et l’Irritation. Ces troubles sont actuellement plus répandus que jamais pour les quatre raisons ci-dessous :

  1. Les conditions dans le monde, ses incertitudes et ses problèmes sont tels que nul ne peut pratiquement s’en abstraire. Tout le monde est plus ou moins impliqué dans la situation planétaire.
  2. L’intercommunication entre les peuples s’est tellement accrue, et les hommes vivent dans une telle proportion en groupes massés — grands ou petits — qu’ils réagissent inéluctablement les uns sur les autres à un degré inconnu jusqu’ici.
  3. La sensibilité de l’organisme des hommes aux émotions et aux attitudes mentales est devenue telle qu’ils se mettent au diapason de leurs prochains d’une manière nouvelle et plus intense. Ils ajoutent à leurs propres préoccupations et aux soucis qui les accaparent ceux de leur entourage.
  4. Télépathiquement, et aussi avec un sens développé de prévision, les hommes prennent les difficultés qui concernent quelqu’un d’autre en y ajoutant les difficultés qui pourraient survenir. Il n’est pas certain qu’elles surviendront.

 Il est évident que les problèmes de souci et d’irritation sont nombreux et méritent notre considération. Pourquoi ces difficultés du corps astral sont-elles si sérieuses ? Voici cinq effets montrant pourquoi les Soucis et l’Irritation sont dangereux. (je vous donne seulement le premier)

  1. Ils abaissent la vitalité de l’homme au point qu’il devient susceptible de contracter des maladies. Le fléau de la grippe a ses racines dans la peur et les soucis. Cette maladie s’évanouira quand le monde calmé se sera libéré de la “terrifiante” condition actuelle. » A.A.B. 

J’ai souvent remarqué que les personnes grippées vivaient en parallèle une période de soucis et d’irritation. À maintes reprises, je les ai entendus dire « En plus de perdre mon emploi, j’ai la grippe » « En plus de ma séparation, j’ai la grippe ». Lorsque perdure une période de soucis et d’irritation, la dévitalisation qui s’ensuit rend la personne concernée plus vulnérable aux « irritants externes » tels que la mauvaise température ou les microbes qui circulent dans son environnement. Soyez attentifs à ce simple phénomène et vous verrez par vous-mêmes les liens psychiques qui accompagnent la grippe.

Tiré des enseignements d’A.A.Bailey

Pascal St-Denis

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s