#6. À propos des chakras

Voici un schéma qui présente la position des chakras avec des tourbillons dorsaux et frontaux. Les chakras qui font partie intégrante du corps éthérique sont situés le long de la colonne vertébrale.

Les tourbillons situés à l’avant soulignent qu’il existe une contrepartie des chakras dans chacun des autres corps (astral et mental). Prenons le plexus solaire comme exemple. Il y a le chakra éthérique qui se trouve à quelques centimètres de la colonne vertébrale. Il y a aussi des contreparties de ce chakra qui se logent dans les corps astral et mental. Ces 3 tourbillons connectés les uns aux autres transportent la psyché des 3 corps. Nous pourrions aller plus loin et identifier d’autres contreparties au niveau des enveloppes de l’âme et de l’esprit, bien qu’à ces niveaux leur identité n’a rien à voir avec la conscience individuelle.

centres dorsauxPascal St-Denis

#5. Quelques combinaisons de chakras

Chaque champ possède une identité qui lui est propre. Tous ont un rôle particulier à jouer dans le développement global de la conscience humaine. Leur identité étant différente, il est logique de penser que chaque champ possède un facteur émotionnel qui lui est propre. Concernant l’évolution psychique des champs de conscience, il faut considérer le fait qu’elle résulte des expériences concernant tous les corps et enveloppes[de l’être humain. Le développement physique de l’homme en tant que quatrième règne de la nature a atteint un certain degré de perfection. La grande majorité des imperfections ou maladies rencontrées à ce niveau sont l’effet d’un rapport inharmonieux ou conflictuel avec les corps astral et mental. Nous savons que les champs de conscience opèrent sur les trois plans[2] de l’évolution humaine, mais pour le moment, c’est la vie astro-mentale[3] de l’homme qui domine et qui attire notre attention, celle qui amène le développement de l’auto-conscience, celle où l’émotion occupe une place prédominante dans la vie expérimentale de l’être humain.

Les champs de conscience se regroupent, s’associent et forment de multiples combinaisons qui deviennent des repères qui nous permettent d’apprécier la place et le rôle qu’ils occupent dans le schéma global de la conscience. Voici quelques regroupements qui méritent d’être connus.

 La répartition des champs de l’âme et de la personnalité.

Coronal, cœur et gorge

Cœur, gorge et coronal sont les champs qu’utilise l’âme pour se manifester sur le plan physique.

Ajna et 3e œil

L’ajna enregistre ou centralise l’intention de créer.

Le 3e œil est une création de l’homme lui-même. En fait, il rassemble les énergies des 5 chakras qui longent la colonne. C’est pourquoi je dirai que l’énergie du troisième œil constitue votre 6e sens (le mental inférieur) et qu’il définit votre manière dont nous voyons la vie.

La double identité du cœur :

Cœur dans sa fonction mentale :

Manifestation progressive de l’amour de l’âme.

Cœur dans sa fonction astro-mentale :  

La vie de sentiments et la quête visant l’harmonisation de l’être. La recherche de bonheur.

Dans l’état actuel de son développement, il est sage de donner au chakra du cœur une double identité, car une partie seulement des pétales du lotus cardiaque commence à répondre aux énergies de l’âme.  

 Je vous reviens plus tard avec plus de détails.

Plexus sacré et coccygien

Coccyx, sacré, plexus et la partie astrale du cœur sont les champs par lesquels se développe et s’exprime la personnalité de l’homme.

Note:

[1] Physique, astrale et mentale. Corps et enveloppes ont la même signification si vous comprenez qu’ils désignent autant l’aspect forme qu’énergétique de l’être humain.

[2] Plan physique, plan émotionnel et plan mental-spirituel.

[3] Astro-mentale : phase évolutive où la pensée de l’homme est soumise ou fortement manipulée par la force de ses désirs.

#4. Chakras: localisation et rôle

La localisation. Rappelons que les cinq champs de conscience situés le long de l’épine dorsale ne sont pas à l’intérieur du corps physique, mais à certains points distincts dans la substance éthérique qui lui est parallèle. Chez la moyenne des hommes, la distance qui les sépare des vertèbres physiques est d’au moins cinq centimètres. Les champs de la tête sont également extérieurs au corps physique dense. Là où les lignes de force se croisent et se recroisent, cinq zones se forment le long de la colonne vertébrale et deux autres dans la tête. Dans ces zones, les énergies sont plus puissantes que partout ailleurs, car elles sont plus concentrées. C’est ainsi que vous voyez apparaître les centres majeurs. À travers le corps tout entier, des croisements se produisent et une multitude de centres ou de vortex d’énergie apparaissent :

  1. Là où les lignes de force se croisent 21 fois, on retrouve un centre majeur. Il en existe sept. Ils sont les sept champs de conscience qui attirent notre attention.
  2. Là où elles se croisent 14 fois, vous avez l’apparition de centres secondaires qui servent de relais vers le système glandulaire et le système nerveux.
  3. Là où elles se croisent 7 fois, vous avez de tout petits centres; il en existe plusieurs centaines dont plusieurs se retrouvent sur les lignes d’acupuncture par exemple.

En raison du lien énergétique qu’ils possèdent avec chacun des corps formant la personnalité, les champs de conscience ont un rôle spécifique à y jouer. Voici les fonctions primaires que nous pouvons attribuer aux différents champs de conscience.

 Les fonctions éthérique, astrale et mentale des champs de conscience.

Les centres ont trois fonctions principales :

  1. vitaliser le corps physique. Ils permettent à la VIE de circuler et d’irriguer le corps. (Physique et éthérique)
  2. amener le développement de l’auto-conscience. Ils définissent l’expérience dans les trois mondes des affaires humaines. (Astral)
  3. transmettre l’énergie spirituelle et entraîner l’homme à l’état d’être spirituel. Ils sont le début et la fin de l’homme. Ils sont les récepteurs des émanations divines et de leurs manifestations périodiques. (Mental, spirituel)
  • Rappelez-vous que chaque champ de conscience (se situant dans le corps éthérique) possède une contrepartie (vortex) dans les corps astral et mental.

#3 Une mise en garde sur les chakras

Avant d’aller plus loin dans le développement des articles sur le sujet, je dois faire quelques mises en garde sur la manière de l’aborder et d’appliquer certaines solutions. Pour commencer, disons qu’il n’est pas désirable de se concentrer sur l’un ou l’autre des champs de conscience, (chakras) car plusieurs dangers accompagnent les pratiques dont les effets ne sont ni connus ni contrôlés. Celui qui fait un mauvais usage de ses connaissances et qui s’adonne à des exercices de respiration ou de concentration sur les champs de conscience (chakras) ne manquera pas de faillir dans son effort d’atteindre l’harmonisation de l’être. Il n’est pas souhaitable qu’un effort soit accompli pour diriger l’énergie vers un point particulier, car dans la manipulation ignorante résident impitoyablement de mauvais résultats. Celui qui recherche le développement spirituel et évolutif, n’a qu’à se concentrer sur l’équilibre du corps physique, la maîtrise du corps émotionnel et le développement d’un corps mental qui se familiarise de plus en plus avec la pensée abstraite. Les résultats désirés se produiront automatiquement sur les champs de conscience et les dangers potentiels seront éliminés.

Je vous résume un message d’A.A. Bailey concernant le travail sur les champs de conscience. « Il existe une grande confusion au sujet des champs de conscience; des renseignements erronés ont égaré beaucoup de gens et causé de fausses interprétations. Je déclare qu’aucune activité visant à éveiller les champs de conscience ne doit être entreprise tant que vous êtes conscient d’une certaine impureté dans votre vie et que vos conditions de santé ne sont pas bonnes. Il ne faut pas davantage l’entreprendre si la pression des circonstances extérieures est telle qu’elle ne permet pas de disposer d’une période de tranquillité et de travail suivi. Il est essentiel de disposer d’heures de solitude et de liberté pour se livrer à ce travail. Je ne saurais trop y insister et je voudrais vous faire comprendre que ces conditions sont difficiles à rassembler. Il est préférable quevous aimiez, serviez, travailliez, discipliniez et laissiez vos centres s’éveiller et se développer plus lentement et donc plus sûrement. Ils se développeront inévitablement et la méthode plus lente et moins dangereuse est, en fin de compte, et dans la plupart des cas, la plus rapide ».

Dans cette partie du blogue, je vous propose d’explorer la psyché des champs de conscience (chakras) en mettant l’emphase sur l’identification et la compréhension des causes primaires génératrices d’émotions. C’est un travail de conscientisation. Il ne s’agit pas d’harmoniser tel ou tel champ de conscience par l’utilisation de techniques de méditation, de visualisation, de respiration ou autre. Dans l’état actuel des choses, la purification des différents corps est la méthode la plus sécuritaire pour atteindre l’harmonisation et pousser plus loin l’évolution des champs de conscience.

De plus, je vais vous présenter les champs comme s’il se construisait l’un à la suite de l’autre. En fait, il s’agit d’une présentation linéaire si l’on peut dire dû au moyen de communication employée ce qui suscite un danger d’interprétation. Du point de vue expérimental et évolutif de la vie de l’homme, beaucoup de choses se font simultanément. Le danger dont je parle réside dans la capacité de l’intellect humain de séparer et de diviser, si bien que le processus est perçu comme procédant par stades successifs, alors qu’en réalité il existe souvent une activité parallèle qui se poursuit, de nombreux chevauchements, des fusionnements, des rapports réciproques d’aspects et de processus au sein d’un cycle de temps. Afin de bien assimiler l’information, il est nécessaire d’en tenir compte.

Pascal St-Denis

#2 Introduction aux champs de conscience (chakras)

Le temps est venu d’approfondir le concept des champs de conscience et de leur rapport avec l’émotion. L’approfondir au point d’en atteindre les racines, là où les véritables causes sont susceptibles d’être identifiées, là où l’aspect évolutif de l’émotion peut être compris puisqu’on y retrouve les mémoires vibratoires initiatrices. Nous pouvons y arriver en explorant l’identité psychique des champs de conscience.

Alors qu’il évolue, l’homme traverse une période durant laquelle il doit développer et enrichir l’énergie de son corps mental. Durant ce long processus d’intégration, il faut retenir le fait que les énergies du corps astral (la somme des désirs) demeurent puissantes. Durant cette période il n’est donc pas surprenant de constater l’influence bonne ou mauvaise des désirs sur la pensée humaine. Il en sera ainsi tant et aussi longtemps que l’homme n’aura pas développé son corps mental au point de soumettre son monde de désir à la volonté qui l’habite. Je  porte votre attention sur la tendance naturelle de l’homme à répondre à ce qui est désirable plutôt qu’à ce qui est raisonnable. Cette phase de développement évolutif comporte une période assez longue qui demande plusieurs incarnations pour la traverser. À l’heure actuelle, elle concerne l’ensemble des êtres humains en évolution. Il est illusoire de penser avoir franchi complètement cette étape tout comme il est illusoire de croire qu’elle concerne uniquement les gens émotionnellement malades. Nous sommes tous concernés bien que l’expérience émotionnelle comporte, comme tout ce qui évolue, d’innombrables paliers d’intensités.

La science des centres (chakras) comporte plusieurs volets. Approfondir l’ensemble de ces volets est une tâche impossible, car l’information étant trop volumineuse, elle compromettrait l’objectif que je désire atteindre, soit celui d’apporter une meilleure compréhension des mécanismes émotionnels de l’être humain. La description que je ferai des centres, la logique avec laquelle j’établirai certaines interrelations et correspondances, et les réactions émotives que j’associerai à ces derniers concernent la période évolutive que l’homme traverse actuellement et qui fait de lui ce qu’il est. Retenez bien ceci, c’est lorsque nous nous retrouvons au cœur de cette étape évolutive que l’émotion trouve sa pleine expression.

Parmi les gens qui s’intéressent aux champs de conscience (chakras), un grand nombre ont l’habitude de privilégier l’approche mystique au détriment de l’approche évolutive. Je veux signifier ainsi que la connaissance véhiculée sur le sujet concerne davantage la manière d’interférer[1] avec ces champs ou de connaître leur aboutissement spirituel plutôt que de s’attarder sur l’état actuel de leur développement. Par exemple, plusieurs personnes connaissent le rapport qui existe entre le champ du coccyx et la « Kundalini », mais n’ont aucune idée de la place qu’il occupe et du rôle qu’il joue dans la vie de tous les jours. Il en est ainsi de tous les autres champs de conscience.

Le fait de mettre l’accent sur l’état actuel de la psyché des champs de conscience permettra de mieux identifier les facteurs émotionnels qui habitent l’homme tout en apportant un éclairage nouveau sur le sujet. Je suis conscient que la ligne est mince, car les lecteurs qui ne sont pas familiers avec ce septuple d’énergie devront faire un effort supplémentaire pour comprendre et assimiler l’information suggérée alors qu’à l’inverse, ceux qui ont abordé le sujet des chakras sous un angle plus mystique devront faire preuve d’une certaine ouverture. Ici, nous abordons le problème des émotions sous l’angle de la psychologie ésotérique, c’est-à-dire l’étude des relations entre l’âme et la personnalité. Je vais donc faire un effort supplémentaire pour vulgariser l’information et lui donner une texture plus concrète.

[1] L’intérêt que les gens portent aux méthodes d’harmonisations, de stimulations, d’éveils et autres.