Un message sur l’amour (extrait des paroles de Peter Deunov)

Si vous n’aimez pas vos proches, vous ne pourrez pas aimer vos semblables. L’homme doit peu à peu élargir le cercle de son amour. Il doit croître continuellement et s’approcher de l’Amour qui englobe tout. Aimer quelqu’un signifie, l’envelopper d’un habit tissé de nos plus belles pensées et de nos plus beaux sentiments. Cesser d’aimer cet homme, cela signifie lui enlever cet habit et le donner à un autre.

Est-ce juste? Pourquoi ne laisses-tu pas l’habit sur le dos du premier et pourquoi dois-tu le déshabiller? Si tu en aimes un autre, habille-le aussi d’un nouveau vêtement. Autant tu aimes de personnes, autant tu devras confectionner d’habits neufs. Mais déshabiller l’un pour habiller l’autre est un manque de compréhension de l’amour. C’est de la passion, non de l’amour.

L’action de s’éprendre de quelqu’un est un processus discontinu, un processus intermittent. Quand il devient amoureux, l’homme place l’image du bien-aimé si près de ses yeux qu’il ne voit plus les autres visages ni les autres choses. Quand il n’a plus d’yeux que pour une figure, il rompt avec les hommes qu’il avait vu et aimé plus tôt.

Pascal St-Denis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s