La différence entre personnalité et individualité

Le principe de l’individualité.

«La confusion entre l’être conscient et ses véhicules d’expression, entre l’Homme avec un grand « H » et les vêtements qu’il porte est fréquent. Un voyageur, désireux de se transporter sur Terre, sur mer ou dans les airs emploiera une voiture, un bateau ou un avion, selon le milieu où il désire se mouvoir, mais ces divers véhicules ne modifient nullement l’identité du voyageur. Il en est de même pour l’Ego, l’Homme véritable qui reste lui-même, quel que soit le corps dans lequel il fonctionne. » Ce passage du livre d’Annie Besant indique l’importance que nous devons accorder à l’Homme intérieur qui constitue notre véritable identité. L’Ego utilise différentes enveloppes pour se manifester dans le monde matériel, mais ne s’identifie pas à elles.

La croissance de l’individualité. Quelle signification pourrait-on lui donner? Comment pourrait-on distinguer clairement la subtile nuance entre l’individualité et la personnalité? Disons que l’individualité englobe un champ d’expérience beaucoup plus vaste que celui que nous attribuons normalement à la personnalité. Par exemple, au regard de la personnalité, notre « passé » débute à la naissance alors qu’au niveau de l’individualité, il a débuté au moment où l’âme est entrée dans le processus de l’individualisation. De ce fait, il faut accepter le fait que l’ensemble de nos incarnations passées y est lié. Nous pouvons faire le même genre d’extrapolation à propos du « futur », car il s’étend au-delà du simple résultat fataliste de finalité ou de salut spirituel statique qui suit la mort. Alors, l’individualité implique un processus de mouvement et de continuité. Ce processus signifie que notre expérience de vie actuelle fait partie d’un cheminement plus vaste et plus inclusif. L’aspirant qui accepte ce fait inclut dans son cheminement la notion d’évolution globale.

Avant de commencer le développement du sujet, une petite mise au point peut être utile. Notre individualité est le produit de l’ensemble de nos incarnations et en ce sens, elle contient l’acquis avec lequel nous abordons la vie présente. Il ne faudrait pas faire l’erreur de penser qu’il s’agit d’une étape évolutive qui ne s’adresse qu’à un groupe particulier d’individus. Nous avons tous à construire  et à perfectionner un véhicule qui permet à l’âme de s’exprimer sur le plan physique.

L’individualité est en quelque sorte l’arrière-plan de la personnalité. C’est elle qui détermine l’activité de la personnalité, car elle est essentiellement liée au monde des causes alors que la personnalité en exprime les effets. Vus sous l’angle ésotérique, nous attribuons à l’individualité une notion élargie qui inclut l’Ego et qui suggère l’inclusion de l’expérience continue de l’âme à travers les multiples incarnations. L’Ego transporte le gain de chaque vie et, de ce fait, définit la pertinence et la justesse de la vie présente. La nuance est fondamentale, car l’aspirant qui reconnaît dans sa conscience les besoins de l’individualité s’intéresse au monde de l’âme, des causes et de l’évolution de l’être.

La personnalité est un complexe unifié et intégré de tous les apports biologiques, psychologiques, culturels et sociaux qui font qu’une personne se distingue effectivement de tous les autres. La personnalité concerne surtout l’état et l’expression des trois corps de l’homme dans une incarnation donnée (physique-éthérique, astral et intellectuelle). La nuance qui existe entre ces deux définitions est importante lorsqu’on s’interroge sur les méthodes de développement et d’harmonisation de l’être évolutif. Bien que l’aspirant doive solutionné les problèmes du quotidien qui sont liés à sa personnalité, il n’en reste pas moins qu’il doit rester présent à la croissance de son individualité.

Pendant notre évolution, nous sommes appelés à perfectionner notre véhicule. Plus il est perfectionné, plus il permet à l’âme de s’exprimer davantage dans le monde phénoménal. À chaque pas en avant, nous devons travailler à cultiver nos vertus et à déraciner nos vices. Lorsqu’une certaine qualité de travail est obtenue, nous avançons un peu plus loin et nous faisons face à de nouvelles exigences. De nouveau, nous travaillons sur nos vices et nos vertus. C’est ce qu’on appelle « le développement progressif de l’individualité ». Ainsi se fait, petit à petit, la purification nécessaire à la naissance d’une âme en manifestation.

Pascal St-Denis

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s