Le détachement (article 2)

Dès le départ, j’ai mentionné que les 5 grandes qualités possédaient un lien privilégié avec chacun des 5 chakras dorsaux. L’équilibre permet au chakra coccygien de jouer son rôle au niveau de la qualité d’action ; l’absence de passion harmonise le champ sacré et permet d’éviter les dérapages émotifs qui n’en finissent plus. Le discernement permet au plexus solaire un développement équilibré du « JE ».

La résonance juste (l’équilibre) la capacité de n’enregistrer que les vibrations de l’âme (absence de passion) et la capacité de percevoir la juste vibration des situations et expériences de vie (discernement) sont les trois grandes activités qui concernent les composantes de l’individu. Ces trois activités construisent une personnalité intégrée et parfaite, poussée à son plein développement.

Au fur et à mesure que se perfectionne la personnalité, l’âme désire utiliser son véhicule à ses propres fins. Elle fait sentir à l’homme (son véhicule) sa présence et une grande dualité âme/personnalité commence. Cette étape se traduit par un besoin pressant d’intériorisation. Alors, de plus en plus fortement, s’installe chez l’homme la conscience du détachement. Avez-vous remarqué que toute démarche personnelle ou spirituelle implique obligatoirement un retour sur soi et que cette introspection débouche majoritairement sur un besoin de détachement et d’amour véritable ? L’absence de passion sert au déplacement de la sensibilité alors que le détachement s’attarde au transfert de la conscience.

Le chakra de la gorge est le premier des 3 chakras qui servent à sa manifestation. Lorsque le champ de la gorge s’ouvre aux énergies de l’âme, cette dernière incite la personne concernée à s’intérioriser, car c’est là que se produit le premier point de contact (conscient).

Le détachement est la quatrième qualité et elle demande à l’homme de céder le pouvoir à l’âme. C’est lui qui a la capacité de faire cesser toute domination des énergies inférieures afin que l’homme exprime le pouvoir qu’il a pressenti. Après avoir perfectionné ses composantes, il s’engage maintenant à se libérer de toute attache qui empêche l’âme de jouer son rôle. Jour après jour, l’âme nous offre des occasions de céder ce qui est moindre lorsque plus vaste est perçu. Le détachement est la clé de la libération.

 À suivre.

Pascal St-Denis

 

        

Publicités

Une réflexion sur “Le détachement (article 2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s