Le Grand Partage

Pour commander suivre ce lien vers Bouquinbec en version papier ou numérique. Le Grand Partage : L’ultime défi de l’humanité (bouquinbec.ca)

Pour les gens qui habitent l’Europe le livre est disponible en numérique seulement sur Amazon (vous n’avez qu’à taper mon nom pour ouvrir sur la page du livre.

Merci de me lire et n’hésitez pas à partager SVP.

L’organisation de notre thème se fait en trois volets. Le premier trace un portrait du « Je » et du « Nous » comme étant le produit de notre propre évolution de la conscience. C’est pourquoi je mentionne qu’ils forment une paire indissociable en chacun de nous qui définit la qualité de notre conscience. Dans un premier temps ce « Je » et ce « Nous » dont on parle et bien c’est moi tel que je suis aujourd’hui ; d’où l’importance de « connais-toi toi-même ».

Dans le deuxième chapitre, il s’agira de tracer le portrait du « Je » et du « Nous », de cette qualité de conscience que je suis, de cette dualité qui m’habite lorsqu’elle s’extériorise dans nos sociétés dans l’état actuel des choses. Là, l’analyse prend un autre visage ; celui de « Moi et l’Autre ». Ce « Moi » que je suis avec son ouverture de pensées, ses engagements, ses élans d’empathie, mais aussi ses intolérances, ses désaveux et ses indifférences, lorsqu’il entre en relation avec « l’Autre ». L’Autre, c’est mon environnement : famille, amis, collègues de travail, voisinage. Pour certains, l’Autre peut aussi s’élargir et inclure le quartier, la ville, la nation. Individuellement et collectivement, nous devons nous demander quel genre de relation nous avons avec cet « Autre ». À cette étape, il sera sage de se demander si l’esprit collectif l’emporte sur notre nature individualiste.   

Dans le troisième chapitre, il s’agira d’identifier ce qui est susceptible de créer un monde meilleur. Celui où la vie de partage devient inclusive au point où l’humanité ne fait qu’un dans notre esprit. À ce niveau, « Moi et l’Autre » prend du galon, si je puis dire, et devient « Moi et l’humanité ». Une dimension qui demande d’inclure les peuples dans leur diversité de races, de religions, de langues, de cultures de richesses et de pauvreté. Ce « Moi » que je suis fait finalement Un avec l’humanité où finalement « plus rien n’est demandé pour le soi séparé ».

Pascal St-Denis

2 réflexions sur “Le Grand Partage

Répondre à pascalstdenis Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s