Champs de conscience ou chakras

Le chakra. Il est important d’élucider sa signification afin d’établir une base de compréhension susceptible de mieux répondre au mode de perception occidentale. Dans un premier temps, « chakra » est un terme sanscrit bien connu des Orientaux et qui signifie « roue ou tourbillon ». En fait, les chakras sont des « champs de force » créés par le croisement de plusieurs courants énergétiques qui s’amalgament et qui donnent à l’énergie en mouvement une apparence de roue tourbillonnante. Ce terme, bien qu’il puisse être reconnu et adopté par les ésotéristes du monde entier, n’a que très peu d’écho dans nos esprits occidentaux. N’ayant ni liens ni repères avec notre mode de vie actuel, il est normal que ce terme laisse la plupart des gens perplexes.

Les chakras constituent, si l’on peut dire, l’ossature de la conscience humaine en évolution. Ils sont l’extension de l’âme sur le plan physique et possèdent les germes de l’incarnation présente. Parce qu’ils concernent surtout le développement de la conscience, Il serait plus pratique et logique de les considérer comme étant des « champs de conscience ». Au stade actuel de notre évolution, c’est sous cet angle qu’il est préférable de les examiner. Les champs de conscience agissent à tous les niveaux de notre être ; physique-éthérique, émotif et mental-spirituel. En fait :

  1. Ils vitalisent le corps physique. Ils permettent à la VIE de circuler et d’irriguer le corps. (Physique et éthérique)
  2. Ils amènent le développement de l’auto-conscience. Ils définissent l’expérience dans les trois mondes des affaires humaines. (Émotif)
  3. Ils transmettent l’énergie spirituelle et entraîner l’homme à l’état d’être spirituel. Ils sont le début et la fin de l’homme. Ils sont les récepteurs des émanations divines et de leurs manifestations périodiques. (Mental, spirituel)

Je réalise que beaucoup de personnes s’imaginent pouvoir manipuler l’énergie des champs de conscience par l’utilisation de diverses techniques. Attention ! Pour commencer, disons qu’il n’est pas désirable de se concentrer sur l’un ou l’autre des champs de conscience (chakras), car plusieurs dangers accompagnent les pratiques dont les effets ne sont ni connus ni contrôlés. Celui qui fait un mauvais usage de ses connaissances et qui s’adonne à des exercices de respiration ou de concentration sur les champs de conscience (chakras) ne manquera pas de faillir dans son effort d’atteindre l’harmonisation de l’être. Il n’est pas souhaitable qu’un effort soit accompli pour diriger l’énergie vers un point particulier, car dans la manipulation ignorante résident impitoyablement de mauvais résultats. Celui qui recherche le développement spirituel et évolutif n’a qu’à se concentrer sur l’équilibre du corps physique, la maîtrise du corps émotionnel et le développement d’un corps mental qui se familiarise de plus en plus avec la pensée abstraite. Les résultats désirés se produiront automatiquement sur les champs de conscience et les dangers potentiels seront éliminés.

Je vous résume un message d’A.A. Bailey concernant le travail sur les champs de conscience. « Il existe une grande confusion au sujet des champs de conscience ; des renseignements erronés ont égaré beaucoup de gens et causé de fausses interprétations. Je déclare qu’aucune activité visant à éveiller les champs de conscience ne doit être entreprise tant que vous êtes conscient d’une certaine impureté dans votre vie et que vos conditions de santé ne sont pas bonnes. Il ne faut pas davantage l’entreprendre si la pression des circonstances extérieures est telle qu’elle ne permet pas de disposer d’une période de tranquillité et de travail suivi. Il est essentiel de disposer d’heures de solitude et de liberté pour se livrer à ce travail. Je ne saurais trop y insister et je voudrais vous faire comprendre que ces conditions sont difficiles à rassembler. Il est préférable que vous aimiez, serviez, travailliez, discipliniez et laissiez vos centres s’éveiller et se développer plus lentement et donc plus sûrement. Ils se développeront inévitablement et la méthode plus lente et moins dangereuse est, en fin de compte, et dans la plupart des cas, la plus rapide ».

Pascal St-Denis

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s