Peur de l’avenir, qu’en est-il?

Cette peur a tendance à augmenter et demeurera la cause de beaucoup de détresse dans le monde avant qu’on puisse l’éliminer. Elle provient:

D’habitudes psychologiques profondément enracinées qui remontent à l’instinct primordial d’autodéfense. Les races sauvages les manifestent peu, car elles ne sont pas enclines à utiliser la projection imaginative. L’état d’esprit, tourner vers l’avenir cherchant à prévoir le futur est une caractéristique humaine qui actuellement est une source de menaces et d’obstacles qui alimentent la peur de l’avenir. Par contre, le germe de cette faculté imaginative liée aux processus mentaux deviendra avec le temps méditation intuitive et visualisation qui sont la vraie base de toute activité créatrice.

À présent, d’anciennes souffrances et d’affreux souvenirs qui sont profondément ancrés dans le subconscient, remontent à la surface et causent des conditions d’angoisse et de peur que nul raisonnement ne réussit à calmer. Les moyens de communication que nous connaissons aujourd’hui mettent toute personne au courant des tragédies et des souffrances de ses frères à des milliers de kilomètres. Les catastrophes économiques et politiques de notre époque provoquent des conditions de panique et d’angoisse. Plus un individu est sensible, plus il réagit. La peur de l’avenir est donc un mélange de souvenirs instinctifs et d’imagination anticipative ; rares sont ceux qui y échappent. Soucis et anxiété sont le lot de tout homme et il ne peut s’y soustraire que par l’intervention de l’âme.

Quand le contact avec l’âme est fermement établi et stabilisé dans le cerveau, la prévision s’exerce sans terreur. La vision apparaît dans son ensemble et non comme un éclair, comme c’est le cas actuellement. Le remède est le même : l’établissement de rapports si étroits entre l’âme et le cerveau, par le mental exercé et maîtrisé, que la cause et l’effet ne seront qu’un ; de là, de justes mesures peuvent être prises pour résoudre les problèmes correctement. Les prévisions annoncent rarement des événements heureux et la raison n’est pas difficile à trouver. L’humanité est au point où le Fils prodigue prend conscience de la futilité de la vie sur cette terre. D’une manière croissante, elle interroge avec attention la voie spirituelle, car, depuis des siècles, elle est accablée par la guerre et la famine, par le désir, par les luttes relatives à la vie économique, politique et sociale. La perspective se présente sombre à ses yeux, pleine de désastres et de cataclysmes. Pourtant, si l’homme appliquait le principe de la fraternité avec tout ce que cela implique dans la vie et le travail quotidien, dans toutes les relations, entre capital et travail, entre gouvernants et peuples, entre nations et nations, entre races et races, la paix s’établirait sur la terre et rien ne pourrait la troubler. La règle est très simple et pourtant la majorité des hommes est encore bien loin de pouvoir l’actualiser.

Une grande quantité d’angoisse et de peur peut être ressentie par un individu sans que cela ne le regarde en rien individuellement. Il est tout à fait possible qu’un homme adopte la peur d’autrui, alors que lui-même n’a rien à redouter. Il peut s’identifier à tel point aux pressentiments de désastres qui menacent son prochain qu’il les interprète comme s’ils s’appliquaient à lui-même. Incapable de se dissocier des réactions des autres, il est entraîné dans un tourbillon d’angoisse et de peur, et ce, par ce qu’il absorbe ce poison présent dans leurs auras émotives et mentales des autres. Pourtant, s’il le savait, l’avenir ne lui réserve aucune catastrophe. Il est simplement victime de l’illusion, mais l’effet sur son corps astral et son plexus solaire est réel. C’est un cas particulièrement fréquent aujourd’hui où tant d’âmes sensibles aspirent à un monde meilleur. Étant inexpérimentées quant au maniement du karma mondial, elles sont livrées aux souffrances des autres et incapables de démêler leur destin de celui des autres.

Inspirés des enseignements d’A.A. Bailey
Pascal St-Denis

Publicités

Une réflexion sur “Peur de l’avenir, qu’en est-il?

  1. A reblogué ceci sur L'actualité de Lunesoleilet a ajouté:
    Un excellent article sur la peur, ce sentiment fragile qui peut nous destabiliser intérieurement. Il peut s’agir d’une qualité l’empathie de se mettre a la place des autres dans une situation critique de leur vie. De tout temps l’homme nourrit en lui-meme cette defaillence psychique dont le remède qui arriverer a briserles chaines de ce mal être, serait de développer plus de conscience au bonheur, à la joie intérieure comme une potion magique que l’on prendrait chaque matin au réveil !
    Les annales akashiques sont une mémoire collective, où tout est enregistré de l’histoire du monde autant le bien que le mal et tant que les hommes n’auront pas compris ces lois naturels, les foces du negatifs continueront a prendre le pouvoir que vous lui aurez donné par le simple fait de vos pensées …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s