Notre évolution, une conquête de l’infini

L’être évolué est avant tout évolutif. De ce fait s’amorce tout un processus de reconnaissance qui présente à sa conscience une somme d’expériences qui jalonnent la conquête de l’infini.

Tout se joue au niveau de sa conscience. Lorsque l’homme décide par un choix désiré de se libérer d’une entrave à son évolution, le mouvement englobe tout le contexte dans lequel il fonctionne, tant intérieur qu’extérieur à lui. Les points de repère se multiplient et ils ouvrent un horizon auquel se rattachent les causes et les effets qui limitent son désir d’expansion de la conscience.

Fondamentalement, nous recherchons cette expansion. Cette dynamique est foncièrement inscrite en nous et cette tendance nous porte à rechercher un soulagement sans toujours nous accorder le temps ou la patience nécessaire à l’aboutissement. Les malaises physiques, émotifs et spirituels sont l’écho d’un désordre personnel et le fait de les reconnaître suscite souvent une confusion additionnelle; aussi faut-il s’accorder le privilège d’une recherche de source. Cela signifie que la conscience s’approprie le fruit de nos expériences personnelles et qu’il devient alors essentiel d’épurer la base.

Pour préparer un mets raffiné, on élimine les ingrédients insipides. On choisit la qualité d’abord et on y met le prix. C’est aussi une question de santé. Ainsi en est-il de la santé spirituelle, de l’épuration globale des composantes humaines. Nous devons y mettre l’effort et choisir les justes données de base. Même si, intuitivement, nous pressentons la voie à suivre, il nous faut à travers les angoisses et les peurs reconnaître le travail à faire, doser les mesures à prendre et réaliser graduellement l’ascension. Se retrouver dans notre essence : voilà le but de l’évolution.

Je sais qu’il semble difficile de faire taire les stéréotypes et les tendances implantées depuis des millénaires, mais l’on doit savoir qu’en toute démarche se trouve aussi la poussée équivalant au besoin exprimé. Aussi, nous avons le choix d’amorcer cette reconnaissance et d’éclairer la voie. Cela est en nous, car c’est ce que notre âme exige de nous.

Pascal St-Denis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s