Un regard ésotérique sur les rêves (article 3)

Nous arrivons maintenant à deux formes de rêve qui sont liées à la nature astrale ou émotive et qui sont très fréquentes.

Rêves de souvenir. Ce sont des rêves qui constituent un recouvrement des choses vues et entendues sur le plan astral au cours des heures de sommeil. C’est sur ce plan que se trouve généralement l’homme lorsque le fil de conscience est séparé du corps. Dans ce cas, soit il participe à certaines activités, soit il se trouve dans la position du spectateur qui voit de véritables scènes, des actions, des personnes, etc. Ça se passe exactement comme n’importe qui peut les voir lorsqu’il marche dans la rue d’une grande ville quelconque, ou lorsqu’il regarde par la fenêtre dans n’importe quelle direction. Ces choses vues et entendues dépendront souvent de la vie de désir et des préférences du sujet, de ce qu’il aime ou n’aime pas et de ce qui, à sa connaissance, l’attire. Il recherchera et souvent trouvera ceux qu’il aime ; il recherchera parfois et trouvera ceux à qui il veut nuire, et il trouvera l’occasion de faire du mal à ceux qu’il déteste.

Il se fera plaisir à lui-même en participant à l’accomplissement de ce qu’il désire ; chose toujours possible à imaginer sur le plan astral. De semblables désirs vont du désir de satisfaction sexuelle jusqu’à celui de l’aspirant qui désire voir le Maître, le Christ ou le Bouddha. Des formes-pensées de même nature créées par la multitude d’êtres humains sur le plan astral se trouveront pour satisfaire son désir. Au matin, en retournant à son corps, il rapporte le souvenir de cette satisfaction sous forme de rêve.

Ces rêves qui ont trait aux satisfactions astrales sont tous de la nature du mirage ou de l’illusion ; ils sont évoqués par le soi, et reliés au soi. Ils indiquent cependant une expérience véritable, même s’ils sont seulement astraux dans leur achèvement, et peuvent avoir une certaine valeur pour le psychologue intéressé, dans la mesure où ils indiquent les tendances du caractère du patient. On peut, cependant, rencontrer une difficulté. Ces formes-pensées, auxquelles l’homme a réagi et a trouvé une satisfaction imaginaire, incarnent l’expression des désirs de la race et existent donc sur le plan astral où tous peuvent les voir. Bien des gens les voient et en les contactant, ils peuvent s’identifier avec elles une fois qu’ils reviennent à la conscience de veille. En fait, cependant, ils n’ont pas réellement fait plus que d’enregistrer ces formes pensées de la même manière que l’on peut enregistrer le contenu d’une vitrine de magasin en passant devant.

Par exemple, une horreur révoltante peut pousser une personne à raconter, tout à fait innocemment, un rêve qui, en réalité, n’est autre chose que l’enregistrement d’une scène dont elle a été le témoin dans les heures de sommeil, mais avec laquelle elle n’a absolument aucune connexion réelle. Elle rapportera cette expérience avec consternation, dégoût et émotion ; souvent, on lui donnera une interprétation qui lui révèle les profondeurs malsaines de ses désirs apparemment non réalisés. Ses aspirations inexprimées sont « amenées à la surface » par le psychologue. On lui dit que ces aspirations, lorsqu’elles seront confrontées, l’abandonneront et que le fantôme de ses désordres mentaux et psychologiques reposera désormais en paix.

À moins que le psychologue ne soit réellement éclairé, le sujet confié à ses soins est alors chargé d’une expérience qui n’a jamais été la sienne, mais dont il a été seulement le témoin. Cet exemple que je donne se produit très fréquemment et cause de grands dégâts. Tant que les psychologues ne reconnaîtront pas la vraie nature de la vie de l’humanité séparée, la nuit, du corps physique, de pareilles erreurs se produiront d’une manière croissante. Les implications en sont évidentes.

À suivre. voir article 4

Tiré des enseignements d’A.A. BAILEY

Pascal St-Denis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s