Problèmes reliés à l’utilisation d’un chakra.

Pour faire suite aux articles sur l’éveil et la stimulation des chakras, je vous indique la nature générale des difficultés qui peuvent toucher le mystique (celui qui s’éveille). Ces textes sont tirés des enseignements d’A.A. Bailey. Je les ai modifiés à quelques endroits pour respecter le contexte dans lequel je les présente et aussi pour les rendre accessibles à un plus grand nombre. L’utilisation d’un chakra.

L’utilisation d’un chakra. Laissez-moi expliquer cette phrase. Certaines difficultés surgissent lorsqu’un chakra est utilisé dans une mesure telle que l’activité des autres chakras est négligée. Ainsi, des zones entières de conscience peuvent temporairement cesser d’être reconnues. Il faudrait se souvenir que le but de tous les efforts de celui qui s’éveille doit être d’atteindre un développement complet qui assure l’utilisation, d’une manière ordonnée et correcte de tous les différents chakras. Toutefois, beaucoup de gens (quand un chakra est éveillé et se trouve subjectivement stimulé) s’aperçoivent immédiatement que l’utilisation de ce chakra constitue une ligne de moindre résistance. En conséquence, ils commencent à fonctionner presque exclusivement au moyen de ce chakra. Ceci peut être clairement illustré par deux exemples.

Le plexus solaire est actuellement très actif parmi les hommes en tous lieux. Dans chaque contrée, des millions de personnes sont super sensibilisées, émotives, très nerveuses, pleines de rêves, de visions et de craintes. Ceci provoque de nombreux troubles gastriques, indigestions, maladies du foie, de l’estomac et des désordres intestinaux. La race aujourd’hui y est extrêmement encline. À ces maux, s’ajoutent souvent toutes sortes d’éruptions de la peau. La cause en est double :

  1. La stimulation exagérée du plexus solaire par son utilisation pratiquement exclusive et par l’influx de forces qui en découle, en provenance du plan astral, au regard duquel le plexus solaire est la porte grande ouverte.
  2. L’utilisation croissante et constante de ce centre tandis que son rythme et sa vibration deviennent trop puissants pour être maîtrisés. L’homme, alors, succombe à la tentation de centrer l’intérêt et l’attention de sa vie dans le monde astral et de le faire avec une conscience, un intérêt et des résultats phénoménaux croissants.

L’homme est donc une victime de forces qui, autrement, auraient causé un rassemblement de « ce qui est inférieur » et son transfert nécessaire dans ce qui est supérieur. Cela servirait alors un dessein nécessaire, mais dans le cas en question, ces forces sont toutes concentrées dans la région centrale du corps. Une région destinée à être simplement une agence chargée du transfert de « ce qui est en bas vers ce qui est en haut ». Au lieu de cela, il y a un formidable tourbillon de forces qui, non seulement, provoque des troubles physiques de nombreuses sortes (ainsi qu’il est expliqué plus haut), mais qui est aussi une source abondante des clivages dont la psychologie moderne s’occupe en ce moment. Les forces engendrées par l’utilisation exagérée du plexus solaire (l’un des chakras le plus puissants de tous) et par le flux de forces astrales de toutes sortes qui s’y déverse augmentent les difficultés. Ces forces assument finalement la direction complète de la vie. Les forces au-dessous et au-dessus du diaphragme deviennent séparées par ce chakra central vibrant et puissant.

La deuxième illustration est liée au développement du chakra cardiaque, de la reconnaissance de la vie de groupe et de la responsabilité de groupe qui en résulte. Ceci augmente rapidement aujourd’hui et peut être observé dans tous les pays. Les étudiants ont tendance à penser que l’éveil du chakra cardiaque et les reconnaissances de groupe qui en résultent doivent être exprimés en termes religieux, en matière d’amour et de divinité. Ils en font donc quelque chose de spirituel, dans le sens où ce mot dont on abuse tant est compris par l’homme d’orthodoxie religieuse. Mais c’est beaucoup plus que cela. Le cœur est lié à l’aspect vie, car là, se trouve le siège du principe de vie et là se trouve ancrée l’énergie de vie. Il est lié à la synthèse et à tout ce qui est davantage que le soi séparé. Tout groupe qui est dirigé et dominé par un seul homme ou par un groupe d’hommes, que ce soit une nation, une institution commerciale importante, une organisation d’une sorte ou d’une autre (telle qu’un grand hôpital) est lié à la vie qui se trouve dans le cœur. Cela reste vrai même lorsque les mobiles sont mélangés et indésirables ou purement égoïstes. Un magnat des affaires qui contrôle de vastes intérêts, et la vie de nombreuses personnes dépendant du sort d’une affaire qu’il a pu fonder et dont il est le président commencent à travailler au moyen du centre cardiaque. De là la prédominance de certaines formes de troubles auxquels de si nombreuses personnes influentes et puissantes succombent si fréquemment. Le cœur devient stimulé d’une façon exagérée par l’impact des énergies se déversant dans l’homme qui est soumis parmi d’autres choses, aux pensées dirigées de ceux qui sont liés à son organisation. Ces deux illustrations aideront sans doute à éclairer vos esprits sur le sens dans lequel j’emploie ici le terme « utilisation d’un centre ».

Tiré des enseignements d’A.A. Bailey

Pascal St-Denis

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s