Une idée de la vie de l’aspirant.

Plusieurs ouvrages de nature ésotérique, philosophique religieux et de développement personnel utilisent ce terme pour définir celui qui cherche à intégrer l’un ou l’autre des concepts qu’ils proposent. De plus en plus de personnes me questionnent sur ce que signifie vraiment le terme « aspirant ». D’abord, il y a le sens large du terme qui porte la notion d’acquisition. L’aspirant est celui qui ne « possède pas », mais qui veut acquérir un plus . Il est celui qui nourrit une ambition. Il est celui qui veut, à partir de cette ambition, améliorer son sort et réaliser un idéal même si dans la plupart des cas il est plus ou moins clairement défini.

De manière plus précise, c’est la place qu’occupe l’aspiration spirituelle qui interroge les gens. Pour ma part, je définis l’aspirant comme étant une personne qui entreprend un travail d’intériorisation, et ce, dans le but de « purifier » son existence, d’ouvrir sa conscience à la connaissance de l’Être et d’évoluer vers ce qui est de plus juste en lui.

L’aspirant nourrit un désir qui est appelé à devenir une réalité, un vécu évolutif. Alors dans le sens que nous voulons l’utiliser, l’aspirant soutient un désir d’évolution spirituelle et l’assoit au fur et à mesure qu’il le réalise dans son vécu en filiation avec son âme.

Il ne faut pas croire que du moment qu’on désire une ouverture spirituelle, que tout devient instantanément différent. Les notions demeurent les mêmes ; ce qui change c’est l’élargissement qu’apporte la conscience, la sensibilité de la conscience, je dirais. Il importe de ne pas se laisser aller aux définitions nébuleuses qui embêtent plus qu’autre chose. La simplicité est très près de la vérité et la vérité de la volonté d’agir.

L’aspirant qui devient conscient de son environnement (peu importe la nature de ce dernier) va tendre à le modifier. Certains l’embellissent, d’autres le maintiennent tel quel, sous prétexte que tout est bien ainsi, et d’autres veulent tellement le modifier qu’ils en altèrent l’identité et tout devient faux.

L’aspirant qui demeure dans un désir simple et conscient manifestera le respect de ce qui Est, le désir d’être et la Conscience du Devenir. Le but de l’aspirant est de se rendre disponible à son âme. Il implique tout d’abord la capacité de voir, d’entendre et de comprendre, de synthétiser et de mettre sa connaissance en corrélation. Ce cheminement n’implique pas nécessairement le développement de facultés psychiques. Il exige davantage la compréhension intérieure qui reconnaît la valeur inhérente à chaque forme, qui saisit le sens profond de toutes les circonstances, qui sait profiter de la leçon qu’il y a à tirer de chaque événement. Ainsi, la compréhension s’approfondit et s’élargit d’heure en heure, de semaine en semaine, et d’année en année. Ce processus d’expansion graduelle est le résultat de l’effort persistant de l’aspirant lui-même, de la rigoureuse droiture de sa pensée et de sa vie, et non celui de quelque instructeur occulte accomplissant un rite occulte.

Pascal St-Denis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s