Les coquilles de protections et l’innocuité

Vous connaissez peut-être différentes méthodes de protections contre les mauvaises énergies. Vous avez sûrement déjà entendu des gens mentionnés « je visualise un bouclier d’énergie qui me protège de telle ou telle situations ou encore de telle ou telle personnes ». Ces méthodes sont nombreuses et elles sont employées à toutes les sauces. Ce que nous appelons « énergie négative » ne peut être empêché par la méthode de « construction d’une coquille » ou par le moyen de « l’isolement », ou par l’emploi de mantra ou encore par la visualisation.

Ces méthodes sont des expédients temporaires par lesquels nous pensons nous protéger. La construction d’une coquille protectrice conduit à la séparation ; il faut donc vaincre l’habitude de s’isoler dans sa coquille et détruire celles déjà construites. Il est plus facile de détruire une coquille que de se libérer de l’habitude d’en construire, parce que le processus de construction tend à continuer par automatisme. Ainsi, peu à peu, la personne se trouve entourée de barrières qu’il ne peut franchir et qui l’empêchent d’établir de nouveaux contacts. Ce genre de méthode n’est pas appropriée parce que fondamentalement, tout est relié et indivisible dans l’univers. En créant ce genre de coquille de protection, on ne fait pas que se couper des énergies négatives, mais aussi des énergies positives.

Le processus d’isolement est une pratique très avancée. Il exige une profonde connaissance magique qui consiste dans l’émanation de certaines énergies du corps astral dans une direction particulière, afin de tenir à distance les autres énergies. Les énergies qui tentent de s’approcher sont renvoyées dans une autre direction. Où iront-elles ? Si elles causent du tort à une autre personne, celui qui a changé leur direction pour se protéger, ne serait-il pas responsable ? Ce qui devient des réflexes de protections finit par nuire à ceux qui les pratiquent.

L’innocuité est la méthode de travail la meilleure et la plus facile pour chacun de nous. En nous, rien n’est alors hostile à la vie et nous n’attirons que ce qui est bénéfique pour aider d’autres êtres. C’est le premier pas : la discipline requise et la constante surveillance de nos réactions soumettent le corps émotif à la domination du mental illuminé. Il en découle la compréhension de nos semblables.

Selon Bailey, vient un stade ultérieur où nous apprenons à absorber et à transmuer les mauvaises vibrations. Nous n’avons ni coquille ni barrière. Nous ne nous isolons pas de nos frères. Grâce à l’innocuité, nous avons appris à neutraliser les mauvaises émanations. Nous agissons donc d’une manière positive. En pleine conscience de ce que nous faisons, nous recueillons en nous toutes les mauvaises émanations (énergies destructrices et forces malignes) et nous les réduisons en leurs parties composantes pour les renvoyer d’où elles viennent, neutralisées, impuissantes, inoffensives et pourtant intactes.

Inspiré des enseignements d’A.A. Bailey

Pascal St-Denis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s