L’âme et son système de circulation (article 1)

Lorsque nous analysons le trajet primaire des énergies de l’homme à travers son individualité,[1] l’âme est le point de départ d’un vaste réseau qui suit un ordre établi. Il faut savoir que l’âme est un fait et qu’elle opère par les corps mental et astral dont les énergies conditionnent le corps éthérique et, par le fait même, les sept champs de conscience ou chakras qui font partie intégrante de ce corps. L’énergie poursuit son chemin et, à son tour, le corps éthérique et les sept centres majeurs conditionnent des régions définies du corps par l’intermédiaire des nadis, des nerfs, du système glandulaire et du courant sanguin. Cette grande ligne de circulation concerne la vie et la conscience qui sont les deux aspects majeurs de l’âme lorsqu’elle s’incarne sur le plan physique.

L’énergie suit donc toujours le même trajet. C’est au niveau de le reconnaissance que tout se joue. Par exemple, une personne dont le centre d’intérêt ou (polarisation) est astral, n’est pas en mesure de reconnaître l’énergie lorsque cette dernière traverse le corps mental. Il lui faudra développer son corps mental avant de devenir consciente des énergies qui traverse ce corps. Il en est ainsi tout au long du circuit.

Lorsque nous imaginons l’énergie circulant d’une composante à l’autre, des manifestations sont en mesure d’en révéler l’existence. Chaque fois que l’énergie traverse une des composantes, il faudrait être capable d’en mesurer l’impact. Dans le développement futur d’une connaissance plus palpable des mécanismes humains d’évolution, l’un de nos grands défis sera d’arriver à reconnaître ces impacts sur notre vie. Plus l’information sera vaste, meilleure sera notre capacité à comprendre la nature des déséquilibres qui nous affectent et du travail à faire pour y remédier.

Dans l’incessante circulation d’énergie, d’innombrables facteurs conditionnent la nature du flux énergétique, et ce, tant au niveau du jeu des influences exercées sur l’une ou l’autre des composantes qu’à celui de la réponse ou de l’organisation de ces énergies sur le plan physique. En fait, une multitude de facteurs sont en mesure d’agir sur le rythme, la qualité et l’équilibre des énergies et des forces en jeu. Il en découle d’innombrables possibilités qui peuvent rendre la compréhension difficile. Gardons donc à l’esprit que notre objectif premier est d’intégrer dans notre conscience l’idée qu’un être humain possède une structure énergétique le liant à la source spirituelle. Pour le moment, il est donc plus sage de s’en tenir aux généralités plutôt qu’aux détails.

schéma

À suivre..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s