Les trois grandes maladies selon A.A. Bailey

Syphilis, Cancer et tuberculose. Voilà 3 maladies auxquelles s’attachent toutes les maladies connues.

Chose curieuse, la cause du grand fléau de la tuberculose réside dans le fait que l’intérêt majeur de la vie s’est détourné de la nature émotionnelle pour se porter sur le mental. Cela a produit un manque temporaire de nourriture émotionnelle. Elle est donc surtout une maladie d’épuisement.

À son tour, et de la même façon, le cancer était basé sur un changement d’accent antérieur, détournant du corps physique la force de vie pour la reporter sur la nature émotionnelle, d’où un hyper-développement cellulaire, par excès de stimulation. Une des causes les plus importantes du cancer dans les diverses parties du corps (à l’exception de la tête et de la face) peut être ésotériquement attribuée à la congestion du plexus solaire. Similairement, à mesure qu’un juste contrôle des émotions se développe dans la race, nous verrons graduellement disparaître les phénomènes du cancer. J’ai bien dit un juste contrôle émotionnel. Le fait d’inhiber ou supprimer les impulsions de désir par la force de la volonté n’est pas un juste contrôle.

Quant aux maux qui proviennent des maladies vénériennes, la race en émergera par la compréhension exacte des temps et des cycles, et des périodes de création reproductrice. Vous voyez donc que les maladies vénériennes seront les dernières à disparaître, juste comme elles ont été les premières à dévaster la race. La tuberculose est en voie de disparition, et les savants portent actuellement leurs efforts sur la cure du cancer.

La syphilis et l’arthrite font partie de la catégorie des maladies largement basées sur la satisfaction des désirs physiques. Le cancer et le diabète appartiennent plus nettement à la classe des maladies associées aux désirs émotionnels intérieurs et aux refoulements violents.

Je rappelle également que nos contemporains sont un mélange des trois états de l’énergie que nous appelons physique, émotionnel, et mental, et qui sont respectivement les états de conscience Lémurien, Atlante, et Aryen. Presque personne ne présente aujourd’hui un type pur, c’est-à-dire où l’une des énergies prédomine. Les hommes sont habituellement un mélange des trois. Il faut comprendre que l’hérédité compose avec un passé beaucoup plus vaste que l’on puisse imaginer.

Le cancer est un cadeau légué à l’homme moderne par l’humanité Atlante, et le fléau de cette maladie fut le principal facteur qui dévasta les habitants de l’ancienne Atlantide. Les origines de ce terrible mal sont profondément enracinées dans la nature émotionnelle ou des désirs, et ancrées dans le corps astral. Le cancer résulte partiellement d’une réaction contre les maladies reliées à la vie sexuelle qui devinrent extrêmement violentes à la fin des temps Lémuriens et au commencement des temps Atlantes.

Les gens de cette époque constatèrent les maux épouvantables et l’extension de la syphilis issue de la fertile vie Lémurienne par suite de la promiscuité sexuelle présente de tous côtés. Pour l’amour de la préservation de soi, ils refoulèrent le flux naturel des désirs, c’est-à-dire le flot de vie tel qu’il s’exprime par les centres de reproduction et de procréation. Ce refoulement produisit en son temps d’autres maux. Le cancer est essentiellement une maladie d’inhibition, exactement comme les maladies vénériennes proviennent de la surexpression et de l’abus du mécanisme humain sous l’un de ses aspects.

J’ai dit que les souillures auxquelles l’humanité est sujette se trouvent dans le sol, et que leur présence y est largement due à l’enfouissement de millions de corps au cours des âges. On améliorera constamment cet état de choses en ayant recours au procédé de la crémation. C’est ainsi que lentement, très progressivement, ces souillures s’effaceront. Il est donc hautement désirable de faire une large propagande pour l’emploi de cette méthode d’élimination des véhicules abandonnés par les âmes qui cessent d’être incarnées.

La terre devenant moins souillée, et le contact avec les âmes s’établissant, on peut espérer voir décroître régulièrement le nombre de personnes qui succombent aux maux héréditaires. Chose curieuse, l’habitude des bains de mer salés est certainement favorable à la santé du corps physique. L’eau absorbée incidemment par voie cutanée et buccale exerce un effet prophylactique de premier ordre.

Extrait de l’enseignement d’A.A. Bailey

Pascal St-Denis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s