Les quatre états des chakras. La congestion (article 4 de 5 complémentaire)

Allons un peu plus loin et regardons de plus près le côté énergétique et ésotérique de la congestion. Lorsque nous analysons le fonctionnement énergétique de la congestion, celle-ci prend deux formes. Il y a la congestion qui se produit avant que l’énergie passe à travers le champ de conscience ou chakra et celle qui se produit à sa sortie. Lorsque l’obstacle est derrière le champ, l’énergie est refoulée vers sa source d’origine, le corps astral ou mental. Il se produit alors une inhibition psychologique. Lorsque l’obstacle se produit après être passé dans le champ de conscience, la force n’afflue pas librement et la glande associée à ce champ se trouve nettement affectée. Elle est soit hyper stimulée par un flux arythmique, soit sous-alimentée en énergie. La sécrétion glandulaire s’en trouvera affectée à son tour, et ultérieurement le courant sanguin.

Concernant les causes de la congestion, il faudrait premièrement retenir qu’une condition subjective ne peut, à elle seule, causer une congestion extérieure. Deuxièmement, le subjectif est un facteur causatif lorsqu’il collabore avec les tendances héréditaires du corps physique. Il n’est donc pas possible d’éviter toutes les congestions, car la vie subjective détermine l’état général, et le corps physique est prédisposé à certaines maladies. Troisièmement, une condition extérieure ne peut, à elle seule, être un facteur de causes. Le facteur causatif prend naissance par la réunion des facteurs intérieurs et extérieurs existants.

Pour qu’il n’y ait pas de confusion, sur l’interprétation des causes intérieures et extérieures, c’est la situation subjective qui est la cause initiale. Un facteur psychologique donné, conduisant à mal utiliser l’énergie, met en mouvement des tendances intérieures qui se frayent un chemin vers le plan physique sous forme de facteurs vitaux déterminants. Ils viennent alors au contact du corps physique, affligé de ses prédispositions, de ses faiblesses héréditaires, de ses déficiences glandulaires. Celles-ci font toutes partie de l’équipement au moyen duquel l’âme a décidé de mener à bien certaines expériences nécessaires. La relation établie entre les forces extérieures et intérieures est la cause fondamentale des formes de maladie, et cet effet s’exprime par deux causes. À nouveau, c’est la relation établie entre les aspects positifs et négatifs qui donnent naissance à un troisième facteur : la manifestation de telle ou telle forme de maladie. Si l’on réunit ces deux facteurs déterminants majeurs (cause et tendance), la loi rend inéluctable qu’une difficulté ou une maladie physique se manifestent sous forme visible. Il y a une règle ésotérique qui dit : « tout ce qui est à l’intérieur de soi se matérialise à l’extérieur de soi, et ce, sous une forme ou une autre. »

Pascal St-Denis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s