Un exemple de relation entre un individu et ses guides.

Nous vous soumettons deux cas qui impliquent des individus et leurs relations avec leurs guides. Nous vous donnons un certain portrait du processus de l’offre et de la demande, de l’invocation et de l’évocation.

Premier cas.

À la naissance, un acquis était déjà imprimé en son âme. Conquête à trois niveaux : d’abord physique (compensation), astrale (libération de l’insécurité et affirmation de soi), spirituelle (structure mentale à libérer et ouverture au service). Ces trois paliers devaient fonctionner harmonieusement dans l’énergie de l’amour. La première étape terrestre devait porter sur l’affirmation. Le guide présent à ce moment a soutenu l’effort, mais le sujet a vécu la peur et l’insécurité.

Il a répondu par la conquête matérielle. Il s’est assuré d’une sécurité, source de satisfactions physiques et émotives. Il a réagi au soutien à l’affirmation par la gloire personnelle d’une réussite sociale et matérielle. C’était un début, une réponse à l’insécurité du noyau familial.

Au niveau émotif ; le gel complet. Tout le bagage expérimental nécessaire à l’expression fut intellectualisé. Le guide toujours présent attendait l’ouverture, la sollicitation de sa part. Il a soutenu le mental dans sa recherche de la libération et de la vérité. Des occasions de parcours se sont multipliées, provoquées plus ou moins consciemment par cette recherche de changement. Puis vint le contact ; la véritable démarche s’amorce et le guide soutient la volonté de servir.

Cependant, les domaines physique et émotif retardent. Le guide soutient le questionnement, répond aux demandes d’évolution. La personne commence à le percevoir. L’âme connaît une possibilité plus grande d’expression. Le guide qui soutient l’ouverture au service devient plus présent. Il accumule les offres d’élargissement et la réponse devient plus « égale ». La lutte de force s’engage entre l’ancienne vision et la nouvelle, mais en chaque étape, c’est sa conscience qui doit prendre les décisions, car la volonté fluctue.

Le sujet questionne encore, mais agit davantage : souvent, il fonctionne malgré la brume et entreprend à dégager le mental sous la lumière des intuitions. Ce mode de connaissance devient plus présent. En chaque étape, il doit faire face à l’harmonisation de ses corps, car à ce niveau elle demeure fragile. C’est le résultat d’excès antérieurs (vie actuelle et passée).

À chaque changement important, au moment où sa conscience percevait une lumière différente, le guide a tenté de l’intensifier ; souvent en vain, malgré le fait que la constance pour l’atteindre fut plus forte.

Comment ce guide a-t-il soutenu l’effort ?

Dans la vie de tous les jours, le guide a offert des suggestions d’amitié ou d’activités qui lui auraient permis de sortir de cette insécurité. Il a eu des occasions d’affirmations dans des groupes restreints. Il a répondu souvent par un retour en lui-même, une fermeture et surtout un refus d’exprimer ses peurs. Le noyau familial se voulait un étau.

Comment a-t-il capté ces suggestions ?

Les enfants ont fréquemment des impulsions, des désirs qui les poussent à agir sans réfléchir. Il hésitait à les suivre. À l’adolescence, il se réfugiait dans son univers mental et il établissait des contacts sur des bases futiles qui ne l’engageaient pas émotivement. Il ne se laissait que peu connaître.

UN AUTRE EXEMPLE

Je vais choisir la trame de vie d’une femme qui a maintenant cinquante années terrestres. Elle a choisi de naître dans un milieu modeste où les échanges affectueux étaient rares. Elle avait un acquis et un but : une dépendance émotive qui devait réaliser le détachement.

Enfant, elle fut solitaire : gestes refoulés, besoin de tendresse, quête d’amour auprès des parents. Timide, elle a vécu l’insécurité et la retenue. À treize ans, décès de la mère. Elle prend la relève et assume des responsabilités à outrance, croyant de ce fait, devenir digne d’être aimée comme elle l’espère.

Elle s’attache à son devoir source de sécurité : on a besoin d’elle, mais elle souffre ; la réponse à ses attentes ne vient pas. Elle cherche. Elle prie à sa façon : première ouverture réelle, elle veut connaître ce qui l’étouffe et l’empêche d’avoir des amis. Le guide se « présente ». On peut dire qu’il suggère des situations d’ouverture vers les autres. Elle y adhère, mais conserve encore ses attentes d’être aimé. Elle ne se libère pas de son angoisse.

Aux études, elle atteind le sommet, mais craind toujours l’échec ne croyant pas en elle-même. Plus tard, elle se marie dans l’espoir d’être aimée pour elle-même. Elle est déçue, elle assume encore les responsabilités du couple et devient aigrie. Elle cherche une solution : le divorce ? C’est l’échec. La libération ? Comment ? Lecture : elle découvre qu’il y a peut-être une solution. Le guide soutient l’espoir et éclaire sa conscience. Elle répond en osant croire qu’elle a une valeur personnelle. Elle consulte. Elle discute. Elle cherche encore. Son insécurité porte un nom. Le guide soutient son énergie et maintient des suggestions de détachement véritable.

Elle divorce. Pourquoi ? Est-ce la solution ? Pour elle oui, car le conjoint est une entrave à sa libération ? En réalité, ne jugeons pas cette décision qui aurait pu être différente dans l’atteinte du but fixé. Sa peur d’être manipulée, son insécurité émotive ne voyait le détachement que par une rupture. Le guide ne cesse jamais de soutenir la lumière du discernement. C’est elle qui doit vaincre.

Elle surprotège ses enfants, croyant que cet amour ne peut être que bon. Elle les étouffe comme elle l’a été, mais par un surcroît d’amour et non par un manque jusqu’à ce que l’un d’eux lui disent : « Laisse-moi vivre » C’est le choc que le guide utilisera pour tenter de la rejoindre, d’éclairer sa conscience. Elle remet sa vie en question, évalue ses besoins et cherche à résoudre le dilemme dans lequel elle se bat.

Pascal St-Denis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s